Mairie    Sécurité
Taille du texte  Télécharger la page en pdf   


 Application ´Stop cambriolages´ disponible gratuitement sur les plates-formes de téléchargement réserves aux smarthones

 L´application a pour vocation à lutter contre les cambriolages dans les habitations et les commerces et doit être promue ou utilisées dans ce cadre. Objectifs : alerter, informer, guider, rechercher une brigade depuis le nom de la commune ou en se géolocalisant.
Ci-joint, le flyer à télécharger, concernant cette nouvelle application  STOP CAMBRIOLAGE qui consiste à recevoir des alertes lors de cambriolages commis dans le département avec comme précision le secteur et le mode opératoire.

Site à consulter : www.gendarmerie.interieur.gouv.fr


  STOP_CAMBRIO.pdf




 Mise en place d’un Plan Communal de Sauvegarde (PCS)

 Plan Communal de Sauvegarde (PCS)

 

1) Un PCS, c’est quoi ?

Le Plan Communal de Sauvegarde est un véritable plan de gestion de crise à l’échelle communale. Il définit : qui fait quoi, quand et comment ? en cas de crise.

L’article 13 de la loi du 13 août 2004 le définit ainsi : « Le Plan Communal de Sauvegarde regroupe l’ensemble des documents de compétence communale, contribuant à l’information préventive et à la protection de la population. Il détermine en fonction des risques connus, les mesures immédiates de sauvegarde et de protection des personnes. Il fixe l’organisation nécessaire à la diffusion de l’alerte et des consignes de sécurité, recense les moyens humains et matériels disponibles et définit la mise en œuvre des mesures d’accompagnement et de soutien à la population ».

 

  Les principes fondamentaux du Plan Communal de Sauvegarde

 

le PCS organise la sauvegarde des personnes,

le PCS est le maillon local de l’organisation de la sécurité civile,

le PCS est un outil d’aide à la gestion d’un événement majeur,

le PCS concerne l’ensemble des services communaux,

la démarche communale PCS doit tendre vers une culture communale de sécurité civile.

 

2) Quel est le cadre réglementaire ?

Le Maire est responsable de la sécurité publique sur le territoire de sa commune : article L. 2211-1 du Code Général des Collectivités Territoriales.

Le Maire est directeur des opérations de secours : loi abrogée de 1987 sur l’organisation de la sécurité civile et article 16 de la loi du 13 août 2004.

Le Plan Communal de Sauvegarde est obligatoire pour toutes les communes dotées d’un Plan de Prévention des Risques Naturels Prévisibles (Plan de Prévention des Risques d’Inondations – PPRI, notamment) ou comprises dans le champ d’application d’un plan particulier d’intervention : loi n° 2004-811 de modernisation de la sécurité civile du 13 août 2004 et décret n°2005-1156 du 13 septembre 2005.




 Des défibrillateurs installés sur la Commune

  Trois défibrillateurs sont installés sur la Commune :

-à la Mairie (à l´extérieur, entrée principale),
-au Complexe Sportif Colette Besson (à l´extérieur, entrée principale),
-au Centre Culturel Brocéliande (à l´intérieur dans le hall).

En cas d´utilisation, suivre les instructions indiquées par l´appareil.





 Radars pédagogiques

 Compte tenu du développement démographique de la Commune, la circulation a fortement augmenté. Afin de sensibiliser l´ensemble des conducteurs au respect des limitations de vitesse, Bréal-sous-Montfort a acquis des radars pédagogiques.



 Elagage des arbres et des haies


Par arrêté municipal 2017-21 en date du 1er mars 2017, Monsieur le Maire rappelle la législation en matière d’élagage des arbres et haies (branches et racines) qui avancent sur les voies communales et les chemins ruraux et devant être coupés à l’aplomb de ces derniers aux frais des propriétaires. Les produits de l’élagage ne doivent en aucun cas séjourner sur le domaine public.
L’élagage est imprescriptible et obligatoire.
Le recensement des passages à nettoyer sera effectué régulièrement et le contact, par courrier, sera pris avec les propriétaires.
En cas de non-respect de la législation, Monsieur le Maire pourra engager une procédure d’exécution forcée.

  Arr_t__municipal_concernant_l__lagage_ou_l_abattage_d_arbres.pdf




 Renforcement des mesures de biosécurité pour lutter contre la grippe aviaire dans les basses cours

 Pour tout renseignement, merci de contacter la mairie au 02.99.60.41.58.
Voir fichier à télécharger.
  2-09.12.16_3_.pdf




 Canicule

 La canicule est définie comme un niveau de très fortes chaleurs le jour et la nuit pendant au moins trois jours consécutifs. La définition de la canicule repose donc sur deux paramètres : la chaleur et la durée.
Ma santé peut être en danger quand ces 3 conditions sont réunies :
 -il fait très chaud,
 -la nuit, la température ne descend pas, ou très peu,
 -cela dure plusieurs jours.

Quelles sont les personnes à risque ?
 
-Les personnes âgées de plus de 65 ans
Lorsque l’on est âgé, le corps transpire peu et il a donc du mal à se maintenir à 37°C. C’est pourquoi la température du corps peut alors augmenter : on risque le coup de chaleur (hyperthermie – température supérieure à 40°C avec altération de la conscience). Les personnes âgées sont aussi exposées à l’hyponatrémie (baisse du taux de sodium dans le sang) si elles s’hydratent trop.

-Les nourrissons et les enfants, notamment les enfants de moins de 4 ans.
En ce qui concerne l’enfant, le corps transpire beaucoup pour se maintenir à la bonne température. Mais, en conséquence, on perd de l’eau et on risque la déshydratation.

-Les femmes enceintes sont particulièrement concernées par les gestes de prévention qui sont à suivre avec attention.

-D’autres personnes sont également susceptibles d’être plus à risque en période de canicule :
  *les personnes confinées au lit ou au fauteuil.
  *les personnes souffrant de troubles mentaux (démences), de troubles du comportement, de difficultés de compréhension et d’orientation ou de pertes d’autonomie pour les actes de la vie quotidienne.
  *les personnes ayant une méconnaissance du danger. 
  *les personnes souffrant de maladies chroniques ou de pathologies aiguës au moment de la vague de chaleur.
  *les personnes en situation de grande précarité.
                           *les personnes sous traitement médicamenteux au long cours ou prenant certains médicaments pouvant interférer avec l’adaptation de l’organisme à la chaleur. Les médicaments peuvent aggraver les effets de la chaleur.
  *les sportifs.
  * les travailleurs en plein air.

 
  plaquette_canicule.pub




 Que faire en cas d´inondation et après l´inondation?




 La réduction de vulnérabilité aux inondations




 Attention aux intoxications par le monoxyde de carbone

 Chaque année en France, le monoxyde de carbone (CO) cause presque une centaine de décès.

Il faut donc être très vigilant quant à l´utilisation d´appareils de chauffage d´appoint, de groupes électrogènes ou de panneaux-radiants à combustible gazeux lors des rassemblements de personnes.

Il faut donc impérativement respecter les recommandations suivantes
:
-Ne faites fonctionner les panneaux radiants à combustible gazeux qu´en période d´occupation des locaux (lieux de culte, salles des fêtes...),
-N´installez jamais un groupe électrogène dans un lieu fermé (maison, cave, garage...), il doit être placé à l´extérieur des bâtiments,
-N´utilisez jamais de façon prolongée un chauffage d´appoint à combustion,
-N´utilisez jamais pour vous chauffer des appareils non destinés à cet usage (brasero, réchauds de camping, fours, barbecues, etc),
-N´obstruez jamais les grilles de ventilation, même par grand froid,
-Aérez quotidiennement votre habitation, même par grand froid.

Le strict respect de ces consignes est impératif pour éviter le risque d´intoxication mortelle.
Le CO est un gaz incolore et inodore et donc indétectable par l´homme. Sa présence résulte d´une combustion incomplète et ce quel que soit le combustible utilisé : bois, butane, charbon, essence, gaz naturel, pétrole, propane. Il diffuse très vite dans l´environnement.
Les symptômes de l´intoxication sont : maux de tête, nausées, confusion mentale, fatigue. Ils peuvent ne pas se manifester immédiatement. En cas d´intoxication aiguë, la prise en charge doit être très rapide et justifie une hospitalisation spécialisée.
En cas de soupçon d´intoxication, il est recommandé d´aérer les locaux, d´arrêter les appareils à combustion, d´évacuer les locaux et d´appeler les secours en composant le 15, le 18 ou encore le 112.
Site : http://www.inpes.sante.fr/






Mairie de Bréal sous Montfort
2 rue de Bruz
35310 BRÉAL SOUS MONTFORT
   02 99 60 41 58
   02 99 60 07 57
   mairie@brealsousmontfort.fr
Inscription Newsletter :